Imaginez que vous vous réveillez un beau matin, que vous allumez l’écran de votre téléphone ou celui de votre ordinateur, que vous tapez l’adresse de votre site web… pour vous retrouver devant un message désagréable qui dit : ce site a été piraté! 

Nous imaginons la tête que vous allez faire, ainsi que l’état de stupeur et de panique dans lequel vous serez. Mais, nous ne souhaitons vraiment pas vous voir dans cet état. C’est pour cela que nous avons décidé aujourd’hui de partager le présent article qui vous présentera différentes étapes à faire pour ne pas tomber dans ce scénario vraiment désagréable. Voici donc tout de suite, comment faire pour sécuriser un site web contre le piratage informatique.

Pourquoi sécuriser un site web contre le piratage informatique est-il impératif ?

C’est une question qui ne doit même pas être posée, mais nous la re-posons quand même. Nous sommes sûrs qu’il y a encore des gens qui prennent les choses à la légère, et se disent en toute naïveté : mais qui suis-je pour me faire pirater?

Le piratage informatique ne cible pas que les personnes “importantes” ou encore riches. Connaissez-vous le nombre d’attaques cybernétiques que les sites web de tout le monde subissent? Si vous avez un site sous WordPress, installez le plugin Wordfence (payant mais gratuit avec des limitations), laissez passer quelques jours et “admirez” les chiffres sur les rapports détaillés et réguliers de cette extension. Vous allez constater et réaliser pourquoi sécuriser un site web contre le piratage informatique est une question qui ne se pose même plus!

6 étapes nécessaires pour sécuriser un site web contre le piratage informatique

1. Choisissez le bon hébergeur

Sécuriser un site web contre le piratage informatique commence déjà par choisir un bon prestataire d’hébergement qui répondra présent quand votre site passe hors ligne. Pour ce faire, choisissez un hébergeur qui fait de la sécurité de ses clients une priorité et qui offre un minimum décent en matière de protection contre les attaques.

A NindoHost, nous ne lésinons pas sur les moyens pour fournir les meilleures conditions de fonctionnement de vos sites web dans un environnement de sécurité optimale. 

Tous nos serveurs d’hébergement sont dotés du service Imunify360 qui nous permet de fournir à nos clients un service d’hébergement web sécurisé et fiable grâce à une architecture de défense multicouche. En plus de ce service, tous nos plans d’hébergement sont dotés de :

  • Protection Brute Force
  • Pare-feu applicatif ModSecurity (WAF)
  • CageFS
  • KernelCare
  • Anti-Malware

Nous travaillons avec les leaders du secteur en matière de sécurité de l’hébergement : CloudLinux, Imunify360, Cisco, Juniper Networks et Atomic WAF.

Notre centre de données offre des niveaux de redondance avancés que l’on ne retrouve pas dans les centres de données traditionnels. En outre, nous effectuons des sauvegardes quotidiennes pour vous offrir une sécurité accrue.

2. Investissez dans des sauvegardes automatiques efficaces

Une bonne stratégie de sauvegarde, jumelée à un hébergeur réactif avec un support technique efficace, vous épargnera de longues périodes d’arrêt de vos services en cas de piratage. En effet, quand un site est piraté, il n’est pas fermé pour toujours. Votre hébergeur sera toujours en mesure de le restaurer et de le relancer assez vite. Bien sûr, cela dépend du degré de professionnalisme de cet hébergeur et de son investissement tant au niveau matériel qu’humain.

C’est d’ailleurs pour cela que nous avons déjà partagé avec vous cet article qui liste 7 raisons d’éviter un hébergement web pas cher. Parmi les points cachés d’un hébergement low cost, figure la faiblesse de son offre en matière de sécurité et de support technique réactif.

Rappelez-vous de cette règle générale : moins vous payez pour un hébergement, moins vous êtes important aux yeux de votre hébergeur pas cher!

Dans ce sens, NindoHost s’appuie sur le célèbre Acronis pour gérer ses sauvegardes (journalières, hebdomadaires et mensuelles) et fournit un assistant de sauvegarde/restauration de pointe. 

Sécuriser un site web contre le piratage informatique c

3. Utilisez HTTPS et investissez dans un certificat SSL fiable

La lettre “s” ajoutée à la fin du nom de protocole HTTP n’est pas là juste pour “faire joli”. C’est une véritable couche de sécurité qui s’ajoute pour sécuriser un site web contre le piratage informatique et vous protéger, vos visiteurs et vous mêmes.

Les certificats SSL permettent de crypter les données émises entre le navigateur et le serveur web afin de sécuriser les transactions. Le visiteur n’aura plus à se soucier que ses données sensibles soient recueillies par une tierce partie.

Vous devriez lire aussi notre article : L’importance du certificat SSL pour votre site web expliquée en 5 raisons

4. Installez des plugins de sécurité

Il est fort probable que vous utilisez actuellement un CMS pour le développement de votre site web. Le plus célèbre des Content Management Systems est bien WordPress et la communauté derrière ce gestionnaire de contenu développe sans relâche plusieurs extensions de sécurité. Nous avons évoqué plus haut le plugin WordFence, mais ce n’est pas le seul. Faites un tour dans le dépôt officiel de WordPress en ligne et faites votre shopping vous-mêmes. Renseignez-vous bien avant d’installer une extension.

En attendant, voici une petite liste non exhaustive pour des plugins de sécurité :

Plugins de sécurité pour WordPress :

  • Wordfence
  • iThemes Security
  • Sucuri
  • Fail2Ban

Options de sécurité pour Magento :

  • Amasty
  • Watchlog Pro
  • MageFence

Extensions de sécurité pour Joomla :

  • JHackGuard
  • jomDefender
  • RSFirewall

5. Sécurisez vos mots de passe d’administration 

Sécuriser un site web contre le piratage information revient à fermer tous les accès susceptibles d’être forcés par des hackers. Ces derniers n’hésitent pas à tester des combinaisons de mots de passe, de façon automatisée, pour accéder à votre panneau de contrôle.

Il n’est plus envisageable aujourd’hui de choisir et de saisir le premier mot de passe “facile” qui vous vient à l’esprit. L’adage anglais est clair : Easy come, easy go!

Il ne s’agit plus de mettre la fameuse suite de chiffres de 0 à 9, dans les deux sens ou encore de mettre une information personnelle qu’un pirate bien initié pourra deviner. Privilégiez plutôt des combinaisons créatives composées de chiffres, lettres en minuscules et majuscules, des symboles spéciaux. Si vous avez peur d’oublier vos mots de passe, adoptez plutôt un schéma unique (une sorte de pattern) mais ingénieux pour créer tous vos mots de passe. 

Si vous n’êtes pas en mesure de créer des mots clés “forts”, envisagez d’utiliser un générateur de mots de passe. Associés à un bon gestionnaire de mot de passe, ces générateurs sont représentent une bonne option.

6. Maintenez à jour le logiciel de votre site web

L’utilisation d’un système de gestion de contenu (CMS) avec divers plugins et extensions utiles présente de nombreux avantages, mais aussi des risques. La principale cause d’infection des sites web est la présence de vulnérabilités dans les composants extensibles d’un système de gestion de contenu. 

Comme beaucoup de ces outils sont créés en tant que logiciels libres, leur code est généralement facilement accessible, tant aux développeurs bien intentionnés qu’aux pirates malveillants. Les hackers peuvent parcourir ce code à la recherche de failles de sécurité qui leur permettraient de prendre le contrôle de votre site Web en exploitant les faiblesses de la plate-forme ou du script.

Afin de sécuriser un site web contre le piratage informatique, assurez-vous toujours que votre système de gestion de contenu, vos plugins, vos applications et tous les scripts que vous avez installés sont à jour. 

Nous vous rappelons que NindoHost a activé gratuitement l’outil WordPress Toolkit sur l’interface cPanel de tous ses plans d’hébergement.

Sécuriser un site web contre le piratage informatique est finalement facile…

Certes, il vous reste beaucoup à apprendre, en termes de procédures techniques pour sécuriser un site web contre le piratage informatique. Mais, déjà ces quelques étapes que nous avons partagées avec vous sont assez faciles à mettre en œuvre. Rappelez-vous que la sécurité de votre site web n’est pas un sujet que vous pourriez prendre à la légère. Faites bien votre choix d’hébergeur et exigez le meilleur pour votre argent!